Groupe de travail

"Ecritures Hypertextuelles"

Compte-rendu - 30 mars 1998

- - - - - - n°5 - - - - - -

Présents

BROUDOUX Evelyne - CLEMENT Jean - CONAN Anne - DALL'ARMELLINA Luc - GHARSALLAH Medhi - LAUDOUAR Janique - LIÉGEOIS Catherine - OGÉ Valerie - TOTH Andras

 Secrétaire de séance : Evelyne Broudoux

retour page précédente

Sommaire
Actualités et digressions diverses Exposé de Medhi "la piste du Screener" Exposé de Catherine "un CD pour les rom" Programme du séminaire


Actualités et digressions diverses



L'appel à la liste des livres et des logiciels à prêter continue : pour l'instant, seules Fabienne et Anne ont répondu.

Avant de commencer le tour des actualités, Jean nous communique le projet de recherche de Hélene Campaignolle (ENS) sur les nouveaux modes de récit et d'écriture, ayant pour titre L'hypertexte et les mutations du récit dans les hyperfictions. S'ensuit une petite confusion sur les sujets de DEA ayant trait aux récits hypertextuels : quel sujet appartient à qui ? Heureusement, avant l'empoignade, Mehdi rappelle que les mutations du récit sont au coeur de nos problématiques. Tout le monde y est un jour ou l'autre confronté.

Un peu plus tard, on reparlera de la publication ouverte des exposés, ne faut-il pas un mot de passe pour les protéger ? Quel sens y-a-t-il à publier un état des travaux ? Ne vaut-il pas mieux attendre qu'ils soient achevés ? On ne prend pas de décisions, mais Janique rappelle que dans certains milieux, il existe des personnages dénués de scrupules n'hésitant pas à piller idées ou travaux des collègues (exemple de la presse audiovisuelle).

Salon du livre : multimedia éparpillé, rien de novateur. Jean remarque que les ateliers d'écriture du salon étaient surtout fréquentées par des femmes. Deux sujets sont lancés : les préoccupations des ateliers d'écriture sont les mêmes que les nôtres (Janique).
Jean remarque que dans le dernier communiqué d'Eastgate, on peut acheter un lot d'oeuvres-Storyspace écrites par des femmes. Y-a-t-il un rapprochement à faire avec les ateliers ? En tout cas, les théoriciens de l'hypertexte comme Landow et d'autres n'hésitent pas à se réclamer d'un certain post-féminisme. L'écriture hypertextuelle étant considérée comme faisant éclater les hiérarchies.
NDLRC (1) : le patriarcat est donc sérieusement menacé...

Vidéothèque de Paris. 3/4/5 avril 98. Films et jardins.http://www.vdp.fr

Festival international du film d'animations. Annecy, du 26 au 31 mai 98. Concours de projets et de productions interactives. http://www.annecy98.com

Ars electronica. 9 au 12 juillet 1998. Appel à artistes pour plancher sur le thème de la guerre et l'information. http://www.aec.at/infowar

Jean nous fait part d'une de ses lectures. Dans Télémara n°2514 du 18 mars 98, au cours d'un entretien, Roger Chartier réévalue l'impact de l'arrivée du livre électronique par rapport à celui de l'imprimerie. La révolution est bien plus grande... Anne emporte l'article pour le photocopier.


sommaire

La piste du Screener


Exposé de la traduction d'un article de Mireille Rosello rapprochant Cité de verre de Paul Auster et les Wandersmänner de Michel de Certeau.

  • Premiers éclaircissements : de Certeau, jésuite, est dans la lignée de Foucault (historiographie, psychanalyse), et dans la mouvance des années 70 (théorie de l'énonciation, pragmatique de la linguistique). Le livre auquel il est fait référence, L'invention du quotidien, analyse nos pratiques quotidiennes, la situation de communication, la présence du contexte.

  • Screener : le concepteur d'écrans est le lecteur d'écrans.
    Hypertexte : modification de la relation entre le corps et l'espace. A mettre en parallèle avec la relation entre l'écriture et l'espace.

  • Ce qui fait sens ici, c'est la navigation. Mais on ne dit pas en quoi elle fait sens. On ne peut donner un sens au trajet (carte, plan) que lorsqu'il est réalisé.
    Rosello se distingue de Bush, dans sa théorie de l'hypertexte, sur l'idée de lien qu'elle récuse.
    Problème d'intelligibilité du parcours.
    Métaphore de la carte : errance dans la ville (référence à Guy Debord).

  • Question de la vraie écriture : est-ce le lien ? ou l'ancre-contexte ?
    S'ensuit quelques réflexions sur la typographie (naissante sur le web) qui participe au contexte du mot. Luc cite les travaux de John Maeda sur l'iconisation du mot à cliquer, où l'image de l'ancre est auto-référentielle : http://maeda.www.media.mit.edu/people/maeda/

  • Rapport du générateur de textes avec l'hypertexte : c'est un processus aléatoire qui n'a pas de sens - dans un texte généré, paramétrable, l'auteur est auteur parce qu'il paramètre et non pas parce qu'il le lit.

  • L'hypertexte est-il soluble dans la 3D ?
    Poésie en VRML : http://www.uky.edu/FineArts/Art/kac/interactive.html
    TomRaider : adresse http à venir
    Adventure en java : adresse http à venir

  • Thème du miroir et de l'abime : jeu entre le narrateur et le personnage. Piste intéressante : le lecteur comme double du personnage. Le détective est le double du personnage (il suit sa trace) et le lecteur est le double du détective.
    Récursivité de la fractale : Jean, Valérie et Catherine préparent des petits textes sur la fractale.

  • sommaire

    Un CD pour les Rom


    Rappel : création d'un CD-Rom comme outil de lecture, d'écriture et de création de contes. La caractéristique est qu'il est conçu pour les jeunes Rom. Catherine est déjà dans un réseau travaillant sur la culture Rom.

    Catherine utilise la métaphore du tissage : une histoire serait constituée de la trame de toutes les autres, en utilisant le conte comme variable. Il s'agirait de faire jouer les jeunes avec la variante. Catherine distingue version (structure fixe sur laquelle tout le monde est d'accord) et variante. Elle fait aussi appel à la méthodologie de Nadine Decourt.

    D'autre part, ce serait un outil de création de contes, avec logiciels appropriés (texte, son, images, etc). La difficulté est de traduire en plusieurs langues (européennes) sans trahir, en réinterprétant.

    Livres cités (par tous) pour appuyer sa démarche :

    * Grammaire de l'imagination - Gianni Rodari - Editions rue du monde (1997). * Sur les chemins du virtuel (chapître sur le texte) - Pierre Lévy - sur le site. * Le labyrinthe - Collection Questions- Autrement. * L'auteur comme traducteur - Walter Benjamin. * Relève du réel - Sala. * Boucles et noeuds - Gilbert Lascaux. * Littérature et théorie du chaos - recueil de textes - PUV.

    Le débat qui suit traite surtout de la validité du support : est-ce que le CD est bien adéquat ? Surtout lorsque l'on regarde la dimension communication de ce projet. Pour faire connaître aux autres les histoires produites, il faudrait ouvrir un site web. Janique parle de son lycée qui ouvre un site franco-slovaque, Mehdi prépare quelques lignes pour le CD-Rom Flamenco qu'il a cité en exemple.
    Dans l'exposition Nouvelles images:nouveaux réseaux de la Villette, il y a un atelier : continuer oralement un conte.


    sommaire

    Prochaines séances


    lundi 27 avril

    lundi 4 mai

    lundi 11 mai

    lundi 25 mai

     

    NDLRC : note de la rédactrice du compte-rendu.

    Don't worry... be happy

    Evelyne

    sommaire