G. Landow, théoricien de l'hypertexte de fiction, a proposé le terme de " wreader " (contraction de "writer" et "reader") pour souligner la disparition de la figure de l’auteur et le rôle nouveau assumé par le lecteur. Ce mot-valise a été traduit par certains par " laucteur " ou " lectauteur "; sur le modèle du " narracteur ", nous préférons le terme " aucteur ", même si ce terme a pu désigner l’auteur lui-même dans un état plus ancien de notre langue.