:20.30/ Madame

Ta main ratait mon épaule qu'elle aurait peut-être voulu étreindre.

Pamela, tu m'aimes? Dis-moi que tu m'aimes!

J'étais tellement transie par la déclaration d'amour de Jesus (tout en sachant qu'elle ne s'adressait pas à moi) que je poussais un profond soupir de dépit et me retournais vers toi, vers ton corps. Ton corps que j'aurais voulu sentir sur ma chair. Révoltée soudain je criais intérieurement à Jesus:

Mords-moi! Fais-moi mal!

Ta main (la première celle qui avait feuilleté le programme télévision) soulevait le verre MON verre. Jesus murmurait:

Je veux boire tout ce que tu bois. Je veux pénétrer ta bouche ta gorge onduler dans tes veines.

Je t'arrachais le verre MON verre et t'engueulais sévère:

- Bois TA bière! Celle-là c'est la mienne!
- Ma petite chérie est de mauvaise humeur?... Et à part ça: qu'est-ce qu'on mange?

Jesus et cette pouffiasse à chignon de Pamela roulaient bras accoudés aux portières d'une Porsche noire.

- Vraiment plouc ton sitcom! Une Porsche!... Moi, c'est Ferrari ou rien!

Les palmiers défilaient sur la corniche. A bas bord, la mer bleue immense sur laquelle le générique s'écoulait La suite au prochain épisode s'inscrivit au bas de l'écran.

Une soudaine envie de casser cette foutue télévision m'éjecta du canapé. Debout, au milieu du salon, furieuse de m'être laissée avoir par ce cavaleur de Jesus, je gueulais à mon mari que j'étais pas la bonniche et que je n'avais pas la patience à lui mitonner des petits plats.

Je sentis ta main douce envelopper mon bras. J'en frissonnais d'incompréhension. Je me sentais coupable et t'en voulais de ne pas m'aider à...