Einstein 2

Il décide de ne pas la revoir, se cantonne au contraire dans la compagnie des hommes. Il travaille d'arrache-pied au laboratoire pharmaceutique où il remarque à peine la directrice adjointe, va le soir boire de la bière avec ses amis et à la brasserie de la Kochergasse, apprend à préparer la fondue. Puis, trois ans après, il rencontre une autre femme dans un magasin de mode de Neuchâtel. Elle est charmante. Elle fait l'amour avec lui très, très lentement, pendant des mois. Au bout d'un an, elle vient vivre avec lui à Berne. Ils mènent une existence paisible, se promènent ensemble sur les rives de l'Aar, sont de vrais compagnons l'un pour l'autre, vieillissent et sont heureux.
Dans un deuxième monde, l'homme vêtu du long manteau de cuir décide qu'il doit revoir la femme de Fribourg. Il la connaît à peine, elle est manipulatrice et très critique, et ses mouvements trahissent une certaine versatilité, mais cette douceur sur son visage quand elle sourit, ce rire, cette façon de jongler avec les mots! Oui, il doit la revoir. Il lui rend visite à Fribourg, s'assied à côté d'elle sur le divan, sent bientôt son coeur battre à grands coups, défaille à la vue de ses bras blancs.Ils font l'amour, bruyamment et passionnément. Elle le persuade de venir habiter Fribourg. Il quitte son emploi à Berne, en prend un à la poste de Fribourg.

Table des matières