temporalité

Les travaux désormais classiques de Gérard Genette fournissent un outil utile pour étudier le récit dans sa dimension temporelle.
On suivra ici ses développements sur la notion d'ordre qui est essentielle à la problématique hypertextuelle.
Après avoir introduit la distinction, inspirée de réflexions sur le cinéma, entre l'ordre de l'histoire et l'ordre du récit, Genette étudie sous l'angle de l'anachronie les différentes formes de discordance entre ces deux ordres. Selon que l'anachronie porte sur le passé ou sur le futur de l'histoire, il distingue les analepses et les prolepses. Il montre ensuite comment le récit peut s'émanciper du temps de l'histoire et tendre alors vers ce qu'il appelle l'achronie.

Table des matières