| sommaire | littérature et informatique | Jean Clément | Cours du 9/12/98 |

La littérature combinatoire


Quelques exemples de littérature combinatoire

Jonathan Swift
Dans Les voyages de Gulliver, 3ème partie du chapitre 5, Gulliver arrive dans l'île de Lagado où il rencontre les "ingénieurs des sciences spéculatives".
Nous sommes au XVIIIème, siècle de la mécanique et des automates; Voltaire parle de Dieu comme du "Grand Horloger". Les sciences spéculatives dont se moque Swift sont des sciences qui n'ont pas de fondement dans la réalité, comme la théologie.
Dans ce court passage, Swift imagine une sorte de gigantesque machine combinatoire; il anticipe la génération automatique de textes, mais dans le but de s'en moquer. La combinatoire est ici ridiculisée.
top

Dada
Le mouvement dada est apparu dans les années 20; il se caractérise par une volonté de destruction de la littérature existante et par un esprit de dérision très fort. Il était mené par Tristan Tzara. Celui-ci propose une "recette" pour faire de la poésie.
top

William Burroughs
Burroughs, auteur américain de la "Beat Generation", réalise des cuts-up, sortes de collages textuels.
top

Perec et Butor
Georges Perec a écrit Un peu plus de 4000 poèmes pour Fabrizio Clerici, un peintre italien qui a fait de la peinture combinatoire.
Ce texte consiste en 8 poèmes de 4 strophes chacun, décrivant un univers mythologique assez flou. On fait permuter les strophes; cela fonctionne assez bien.
Chanson pour Don Juan de Michel Butor
Le thème de Don Juan est déjà combinatoire comme beaucoup de thèmes baroques (catalogue des maîtresses dans l'opéra de Mozart, accumulation de femmes).
Butor crée un dispositif qui va générer une infinité de poèmes, chaque poème étant dédié à une des femmes séduites par Don Juan. Idée du jeu de cartes.
top

La grammaire générative
Le linguiste américain Noam Chomsky est à l'origine de la grammaire générative.C'est une grammaire de phrase, qui se veut capable de rendre compte et de prendre en compte la totalité des énoncés susceptibles d'être produits. Il faut donc décrire l'ensemble des règles de production.
Phrase = Groupe Nominal + Groupe Verbal
GN = Déterminant + Adjectif + Nom
GV = Verbe + GN
Mettre à nu les structures profondes des énoncés réécrivables à l'infini. Il existe une parenté indéniable entre grammaire générative et informatique.
top

Algorithme en LISP générateur de cartes postales

Arborescence du programme

Il s'agit de tenir compte de ce qui a été choisi par la machine pour filtrer ce qui reste à choisir. C'est un début de prise en compte du sens dans la combinatoire.
Voici le code du programme en LISP.
Le LISP est un langage de listes, une liste est constituée soit de listes soit de mots, on peut créer de nouveaux mots dans le langage. Le langage LOGO est un dérivé de LISP.

R. #réécrit le premier argument dans le deuxième argument
[CARPOST] [ [*CLASSIQUE MODERNE] SIGNATURE]
#le mot carpost va enclencher une procédure qui consiste
#à remplacer les arguments 1 et 2. Quand le premier élément d'une liste
#est une étoile le programme choisit dans la liste de façon aléatoire
R.[CLASSIQUE] [MEILLEURS SOUVENIRS DE [*VICHY BIARRITZ [PALAVAS LES FLOTS] ] ]
R.[MODERNE] [LIEU CLIMAT ACTION SALUT]
R.[LIEU] [ON EST [*[SUR LA COTE] [A MEGEVE] [CHEZ LES [*PLOUCS SAUVAGES] ] ] ]
R.[CLIMAT] [* [TEMPS [*MAGNIFIQUE POURRI] ] [IL FAIT [*BEAU DEGUEULASSE]] [IL [*FLOTTE VENTE] SANS ARRET ] ]
#On trouve ici le filtre sémantique
SI ET PRESENT [COTE MEGEVE] PRESENT [*BEAU MAGNIFIQUE]
#alors
[R. [ACTION] [ACTION 1] ]
#sinon
[R. [ACTION] [ACTION 2] ]
R. [ACTION1] [* [ON BRONZE SEC] [ON SKIE] [...] ]
R. [ACTION2] [* [ON FAIT DE LA CHAISE LONGUE] [ON APPREND LE TAROT] [...] ]
R. [SALUT] [* [BONS BAISERS DE] [ON VOUS EMBRASSE BIEN FORT] [POUTOUS PARTOUT] [...] ]
R. [SIGNATURE] [* [LOLO ET LOLOTTE] [ROGER ET ARLETTE] [FAMILLE DUGENOU] [...] ]

Le défi c'est d'éviter de faire une arborescence entre "il fait beau" ou "pas beau" dès le départ. Ici on tient compte de ce qui a déjà été choisi (il faut tester la chaîne de caractères choisis).
top